Laura Jennifer Angulo Quintana
Laura Devos

Je commence par te dire merci, merci pour me lire et pour parcourir l’orchidée rose et jaune qui émerge de l’encrier marin et se pose sur un ventre de terre et racines pour illuminer des textes. 

« Siete veces Siete » (Sept fois Sept) est un nom conçu à la fin de l’année 2017. C’est un nom qui a surgi avec l’intention de publier en ligne une compilation de mes textes. Aujourd’hui « Siete veces Siete » c’est: 

- La “bibliothèque de mes textes” organisée autour des différents éléments de la nature et d’un thème : JE SUIS ECRIT
- L’offre de trois plumes pour écrire avec toi ou pour toi depuis « le feu, l’eau ou l’encens » : JE SUIS PLUMES
- Les rencontres artistiques avec l’écriture : JE SUIS RENCONTRES

« Siete veces Siete » c’est un cadeau doux et courageux pour Gabriela, ma fille et pour tous ceux qui comme toi ont décidé de découvrir cet univers. 

« Siete veces Siete » c’est un chemin, non un point d’arrivée, c’est un processus, non un résultat. C’est le bébé qui me permet d’être mère de moi-même et qui évoluera au-delà de ses étapes de grossesse et d’accouchement. 

Merci à toi, ma fille, mon époux, famille, amie, ami, thérapeute, pour croire et déployer avec moi la lumière unique et la magie sublime de « Siete veces Siete ». 

Je suis sept

« Le je suis n’intéresse personne » disait un professeur de la maison de poésie « Silva » à Bogotá.
C’est vrai. Le « je suis » lié à l’ego, l’individualité et à l’auto glorification est un « je suis » inutile et nuisible. 

Le pot fleuri et de plumes de « Siete veces Siete » érige le « je suis » qui reconnaît la vérité et se proclame en public. C’est le « je suis » authentique, pur, net, le « je suis » avec des racines profondes d’altérité. 

C’est le « je suis » de l’autolouange découverte dans l’atelier bleu de Paris de la main de l’écrivaine Charlotte Jousseaume. C’est le « je suis » proclamé devant une Assemblée dans laquelle je me reconnais davantage pour ensuite louer l’autre et le tout. 

« Je suis sept » pour te partager mes expériences joyeuses, mes silences lucides, mes douleurs reposées. 

Maintenant tu écoutes ma voix et fais partie de l’Assemblée, du groupe qui reçoit mon offre mélodique de sincérité intime. 

« Je suis sept » c’est le voile de sept archanges, la tunique de sept sacrements, l’espoir des sept jours de la semaine, le courage des sept notes musicales, la maternité des sept couleurs de l’arc-en-ciel. 

« Je suis sept » c’est mon hommage à l’écriture et le respect de sept minutes par jour que je me suis promis à moi-même en tant que discipline amoureuse pour exercer ma mission sacrée. 

« Je suis sept » est le filtre brouillon pour les lignes légères qui se croyaient précises et véridiques. 

Je suis Laura Jennifer Angulo Quintana.
Je suis Laura Devos

Il n’y a pas très longtemps, j’ai entendu une écrivaine canadienne qui disait qu’il est extraordinaire de pouvoir changer d’identité. J’ai pensé à mon époux qui a eu le courage de quitter son travail mais surtout de faire face au regard des autres pour dédier sa vie complètement au piano. J’ai pensé à beaucoup d’exemples. 

A la fin, j’ai pensé à moi aussi et j’ai trouvé très pertinentes les mots de l’écrivaine. Dans mon cas, je vis, depuis que je l’ai accepté ainsi, la fusion permanente de mes racines colombiennes qui se sont étendues en France. 

Je suis donc le mélange de lignées et à la fois la responsable de la création d’une potion magique qui à ses dix mois a fait ses premiers pas. Je suis l’ascendance du « Santander » et du « Tolima » et la descendance de la Côte d’Opale et de l’Ile de France. 

Je suis dans le binôme de deux identités : fille et épouse, sœur et mère, tante et belle-sœur, amie et Amiga, la recherche du respect perpétuel de ma sensibilité qui reconnait l’écriture comme la thérapie sereine et intense pour ma guérison. 

Je manifeste ma gratitude profonde pour le cercle, le triangle, le diamant, le dodécaèdre de famille et amis qui « cheminent » avec moi.

Ma formation

Ma formation est tissée de différents ateliers d’écriture, particulièrement de poésie, d'écriture créative et d'autolouange, suivis en Colombie et en France. Ces ateliers ont été le milieu où l'encre de mes émotions a trouvé des racines, un tronc, des branches, des fleurs, des fruits... Ils ont été également un groupe d’échange sacré... Le mot pour les larmes qui sont arrivées... La vérité, la thérapie, l'haleine, l'alerte pour embrasser douce et fermement ma vie d'écrivaine comme mission divine.

Ma formation est tissée aussi du champ juridique : avec l'exercice du droit français dans le secteur humanitaire, avec la référence au cadre cartésien que j’ai initié à Bogota, avec la définition de justice et surtout avec la valeur et le respect accordés aux opinions contraires. 

Mon bureau

Mon univers d’écrivaine est composé d’un bureau élégant couleur vert pin que j’ai peint en forme de traits marins. Dans ce bureau, il y a de petites statues et images de quelques êtres célestes habillés avec des fils, écharpes dorées, tuniques blanches, manteau bleus. Ce sont des êtres qui assujettissent la douceur et la fermeté de la prière méditative avec laquelle j’aime commencer chaque moment d’écriture. 

Mon bureau est un lieu où j’écris après avoir parsemé l’eau de roses et allumé une bougie. 

Dans mon bureau galope l’encre dans mes différents cahiers ou dans le clavier, avec les pauses des stylos émus, avec la couleur d’un crayon, avec l’amitié et la dureté de la technologie. 
Mon bureau est un coin de veille et d’aube où mes mains bougent et s’unissent bercées par la méditation.

Le post-partum de "Siete veces Siete"

Mon souhait profond est que "Siete veces Siete" multiplie tout au long du temps la vie de « Je suis écrit », « Je suis plumes » et « Je suis rencontres » :

Je souhaite après la publication de ce site web qui est pour moi « un bel accouchement public » continuer à coudre plusieurs écrits "Je suis écrit" en forme de poèmes ou de prose. Je désire aussi tricoter le livre sur l'histoire de mes deux grands-mères maternelles.

Je souhaite également une longue vie à « Je suis plumes » et à toutes les plumes d’eau, de feu et d'encens que je peux créer pour toi ou que nous pouvons créer ensemble.

Je souhaite enfin que nous nous rencontrions « Je suis rencontres » afin d’unir en coton et en acier l'écriture avec les multiples voies d'expression artistique... peinture, danse, musique, cuisine, littérature...  

Sur la forme du site web Siete veces Siete…

C’est très important pour moi de te dire que :

- Les illustrations de « Siete veces Siete » ont été créées par mon amie et artiste Priscilla Moore: https://priscilla-moore.com/. Merci Pris pour avoir écouté mes souhaits profonds!

- La mise en forme du site web ont été le travail de Barthélemy ! Muchas gracias Bartolomeo !